Mon regard de client et d’usager au Japon : journées 2 et 3 (par Jean-Pierre Plonquet)

Ce dimanche 4 et lundi 5 Octobre sont nos deux journées principales de rencontres avec nos relations au Japon.

Des relations très différentes socialement :

– Le  dimanche après-midi, rencontre avec un peintre de sumi-e, Mitsuo Kobayashi et ses deux managers. Discussion à propos du projet d’exposition à Paris en Mai 2016

– Le dimanche soir, rencontre avec une famille « upper-class », le chef de famille patron de service et chef de laboratoire de recherche dans un grand hôpital de Tokyo. Retrouvaille après 25 ans, Anne et Yukyo ayant fait leur post-doc ensemble à Stanford

– Le lundi matin, Anne retrouve son amie Momoko, violoniste professionnelle au New Philharmonic Orchestra de Tokyo. Cours réciproque de français et de japonais.

– Le lundi midi, déjeuner avec la jeune famille branchée, propriétaire du logement que nous avons loué via AirBnB

– Le lundi soir, dîner avec une française retraitée de l’ambassade de France, veuve d’un époux japonais, et vivant au Japon depuis 40 ans

Pourquoi j’insiste sur cela ?

C’est qu’à mon sens, il n’est pas possible de tenter d’appréhender ce que représente l’esprit de service au Japon si on ne rentre pas en vibration profonde avec ses habitants, et par ce « biais » avec sa culture.

Il y a dans ces cinq rencontres évidemment beaucoup de différences, mais également des invariants :

– La qualité de l’accueil et l’importance attachée aux procédures et convenances (dans le bon sens du terme)

– L’ouverture vers l’autre, la curiosité exprimée

– La grande humilité qui ressort des caractères

– L’intérêt pour la France

Nous ressortons de ces échanges toujours plus riche et heureux. Le plaisir de la rencontre est un des ferments du service.

Amis_japonais_600

Découvrez la journée 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *